Il y a des choses dans la vie qui sont trop gênantes ou taboues pour parler ouvertement.
Un bon exemple de ceci est l’hygiène intime un autre pourrait être les relations intimes, les menstruations, et tout ce qui y est associé, les tampons, etc…

 

006
Lily Alter, âgée de 14 ans, devait écrire un essai à l’école et a décidé de choisir un sujet dont elle pensait que plus de gens devraient pouvoir parler ouvertement sans se sentir mal ou embarrassés , l’hygiène des femmes.
Lily plongea profondément dans le sujet, mais plus elle réalisait à quel point cela pouvait être un fardeau pour certains, c’est alors qu’elle élargie sa recherche allant dans la rue et spécialement : les sans abris

 
Son professeur d’anglais à l’école , Oak Park River Forest High School à Chicago, avait demandé aux élèves d’écrire un essai sur un problème , et c’est à ce moment-là que Lily eut l’idée merveilleuse de son projet.

006
Lily a dit:
« Je pensais aux sans-abri, et aux droits des femmes » … « Et je voulais combiner cela de manière à pouvoir les aider. »

 
Lily avait fait des recherches approfondies sur le sujet , et c’est alors qu’elle a fait une découverte vraiment triste.
Elle a découvert que de nombreuses femmes sans-abri devaient constamment faire des choix difficiles, mais que l’un de ces choix consistait à rester en bonne santé, à manger, à avoir un toit ou à avoir des produits hygiéniques surtout !

006
Lily y réfléchit et voulut vraiment faire une chose spéciale, pas seulement écrire un papier d’école à ce sujet, mais elle a même commencé à collectionner des tampons et d’autres petites choses pour l’hygiène féminine et à les emballer dans de petits kits.

006
Lily a dit:
« Ils contiennent suffisamment de fournitures pour un cycle menstruel »
Elle a distribué les kits dans la rue et les a donnés aux femmes sans-abri, un acte si généreux, et altruiste, !Lily avait étonné son professeur et tous les autres!
Quelque temps après ,elle avait recueilli 3000 $ pour son projet et pour continuer!

 

Lily a dit:
« Avec l’argent que j’ai fait maintenant, je pourrais probablement avoir une année de kits pour les femmes sans abris !