Mariée Ou Célibataire, Vous Devez Lire Cela … Ça Va Vraiment Vous Choquer

537

Peu importe si vous êtes célibataire ou marié … vous devez lire ceci

Quand je suis rentré chez moi cette nuit-là alors que ma femme me servait le dîner, je lui ai pris la main en disant: «J’ai quelque chose à te dire.» Elle s’assit et mangea tranquillement. J’ai regardé et j’ai vu la douleur dans ses yeux. Soudain, je ne savais pas comment ouvrir la bouche, mais je devais lui dire ce que je pensais: «Je veux le divorce». Elle ne semblait pas bouleversée par mes paroles et me demanda doucement, pourquoi?
Cette nuit-là, nous n’avons pas parlé, et elle a pleuré toute la nuit. Elle voulait savoir ce qui m’arrivait …
Je ne pouvais pas répondre exactement. Comme lui dire qu’elle a perdu mon cœur, et j’avais une autre femme nommée Joan. Je n’aimais plus ma femme. Avec un grand sentiment de culpabilité, j’ai écrit un accord de divorce qui lui permet de garder la maison, la voiture et 30% de nos affaires.
Elle a regardé le papier et l’a laissé sur la table. Elle a passé 10 ans de sa vie avec moi et maintenant nous étions comme des étrangers. Je l’adore, car tout le temps elle était fidèle, pleine de passion de vie mais maintenant elle n’est plus la même mais Joan me rend plus heureux. Soudain, elle se mit à pleurer et hurler. L’idée du divorce était maintenant plus claire pour moi.

Le lendemain, je suis rentré chez moi et j’ai trouvé un papier sur la table : Je ne vais pas dîner et je suis allée dormir ! J’étais très fatigué d’avoir passé la journée avec Juana alors j’ai rien dit et je suis allé dormir moi aussi. Quand je me suis réveillé, ma femme écrivait toujours sur un papier et le met sur la table. Cette fois elle m’a présenté des conditions de divorce: elle ne voulait rien de moi, mais elle a besoin d’un préavis d’un mois avant le divorce.

Elle m’a demandé un mois, nous devrions vivre comme si rien ne se passait. Sa raison était simple, notre fils avait tout un mois de tests et elle ne voulait pas le déranger avec notre mariage brisé. J’ai accepté, mais elle avait une autre demande: Je dois la ramener sur mes bras chaque nuit dans sa chambre comme un couple amoureux. Je pensais qu’elle était devenue folle, mais j’ai accepté car je me sens toujours coupable

Ma femme et moi n’avons eu aucun contact physique depuis que j’ai exprimé mon intention de divorcer, alors quand je l’ai emmenée dans sa chambre le premier jour, nous nous sentons tous deux mal. Notre fils marchait derrière nous en applaudissant et en disant: Papa prend maman dans ses bras !
Les jours passent et j’ai aimé cette habitude son triste sourire commence à m’inquiéter et j’ai voulu la voir heureuse encore une fois. Le dernier jour du mois je n’ai pas trouvé ma femme à la maison, mais j’ai trouvé sur un papier sur la table une lettre : « Aujourd’hui c’est le dernier jour du mois et c’est le jour où je dois subir une opération de tumeur de seins, je n’ai pas voulu inquiéter notre fils et j’ai voulu lui laisser des merveilleux souvenir sur notre relation ! »
J’ai réalisé à quel point j’étais égoïste et j’ai même pas demandé la raison de sa faiblesse, je n’ai pas vu ses sacrifices et avec des yeux remplies des larmes j’ai couru vers l’hôpital
Heureusement le destin m’a offert une autre chance pour prouver mon amour pour cette formidable femme, son opération était une véritable réussite et un autre début pour notre vie