Selon une étude menée à l’Université d’Oxford, les femmes à gros fesses sont plus intelligentes et en meilleures santé que celles avec des petits fessiers.
Elles ont également des taux de cholestérol plus faibles et une meilleure qualité d’hormones qui les aident à mieux traiter le sucre, réduisant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires.

sans-titre
Les résultats de l’étude ont révélé que les femmes avec de grosses fesses ont des enfants plus intelligents en raison de la forte teneur en acides gras oméga-3 dans leurs fesses, qui sont connus pour leur pouvoir à aider au développement du cerveau. Selon ABC News, «le professeur Konstantinos Manolopoulos, qui dirige l’équipe à l’Université d’Oxford, dit que les femmes ayant plus de graisse sur les fesses ont des niveaux plus faibles de cholestérol et de glucose». Deux autres études des universités de Pittsburgh et de la Californie ont montré Que les femmes aux grosses fesses ont tendance à vivre plus longtemps.
Ces femmes ont également plus de leptine et de dinopectina dans leur corps – la leptine est une hormone de régulation du poids, alors que la dinopectina combat les problèmes d’estomac et le diabète. Le tissu adipeux dans la crosse piège toutes les particules grasses qu’il rencontre et de cette façon protège le système cardiovasculaire